Fausse coccinelle

Le week-end dernier, un drôle d’insecte jouait à cache-cache dans les herbes hautes. Mi coccinelle, mi scarabée voici le clytre des saules – Clytra laeviuscula pour les intimes. Sa tête semble avoir été enfoncée dans son thorax à coups de marteau et sa carapace n’est pas du tout bombée comme celle des « bêtes à bon dieu » habituelles.

Clytre des saules cache- David Melbeck

Le petit coléoptère mange des feuilles diverses dont celles de l’aubépine et du saule. La femelle pond à proximité d’une fourmilière dans des sortes de petits emballages. Les fourmis, trompées, embarquent les œufs comme elles le feraient pour n’importe quels matériaux de construction. Les parasites sont dans la place. Les larves du clytre vont alors se nourrirent aux dépens des fourmis, de leurs œufs et de leurs couvains pendant 2 ans avant de se transformer en cet insecte orangé brillant.

Clytre des saules - David Melbeck

Une réflexion sur “Fausse coccinelle

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s