Dent-de-lion

Le pissenlit commence sa vie en faisant profil bas. Campé au ras des pâquerettes, il étale ses panneaux solaires si près du sol qu’il est difficile pour un herbivore de le brouter. Quelques jours plus tard,  le voici qui prend de l’assurance, ses feuilles dentées comme la gueule d’un lion empiètent sur la concurrence. Difficile pour les autres plantes de s’imposer au côté de cet encombrant voisin.

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

Puis un matin d’avril, la prairie annonce la couleur (jaune) : le pissenlit fleurit ! Chaque œil d’or est en réalité une multitude de fleurs minuscules réunies sur un réceptacle perché au bout d’une seule tige. Autant de pistes d’atterrissage pour les abeilles et les bourdons ou de gourmandises pour les amateurs de confiture.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s