Drôles de têtards

Les pontes de grenouilles rousses qui sont visibles dans notre mare changent d’aspect chaque jour. Des milliers de têtards à peine éclos se rassemblent en surface.

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

La gangue gluante qui les entoure forme à la fois une nourriture consistante, une excellente isolation thermique et un rempart efficace contre les prédateurs de la mare. Insectes carnassiers et tritons s’engluent dans cette masse gélatineuse sans pouvoir atteindre le cœur grouillant de larves.

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

Avant de prendre leur aspect habituel — ces fameuses petites boules équipées d’une nageoire — les têtards, plus allongés, possèdent des branchies externes qui bientôt se résorberont. En les regardant à la loupe, on découvre avec surprise leurs formes étranges et leurs couleurs. Toutes ces nuances de vert, gris ou bordeaux qui varient selon les individus…

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

Une réflexion sur “Drôles de têtards

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s