L’herbe aux yeux bleus

Petite balade familiale en forêt d’Argonne ardennaise, à Cornay, le village voisin. Là, sur le bord du chemin, nous découvrons une étrange plante. On dirait une touffe d’herbe mais en y regardant de plus près, on remarque ces jolies petites fleurs qui déploient leurs pétales bleus au milieu des feuilles. Cette plante particulière, cousine miniature de nos iris, est un témoin de l’histoire.

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

Voilà un siècle qu’elle a élu domicile ici, lorsqu’en 1917 les troupes américaines se sont déployées en France avec leurs chevaux sous le commandement du Général Pershing. Elle est arrivée en même temps que leur fourrage. Les graines contenues dans le foin importé d’Amérique du Nord ont permis à la Bermudienne des montagnes, surnommée herbe aux yeux bleus, de s’installer à proximité des anciens camps militaires américains de la première guerre mondiale.

C’est une plante obsidionale, c’est-à-dire, propagée par les armées. Ici, dans l’Est de la France, ravagé lors de la Grande Guerre, il en existe de nombreuses espèces.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s