La fleur de Pâques : l’anémone pulsatille

Cette plante rare pousse sur des terrains calcaires pauvres, secs et ensoleillés. Toute la fleur est vénéneuse, voire caustique mais elle si élégante. Ça vaut bien une petite photo.

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

Malgré les apparences, elle ne possède aucun pétale. Ce sont les sépales, d’autres organes botaniques, qui remplissent ce rôle. Bientôt, il ne restera plus de la fleur qu’une grappe de fruits plumeux. Sa présence indique souvent que nous nous trouvons sur un site au patrimoine naturel très intéressant.

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s