Délivrance de la salamandre

Petite visite nocturne dans les bois de l’Argonne. Les pluies de fin d’hiver permettent aux magnifiques salamandres de Fléville de déposer leurs progénitures dans quelques rares flaques de chemins forestiers. Le bel amphibien ne sort de sa cachette que si l’air ambiant est suffisamment doux et saturé d’humidité. C’est le cas !

Salamandre-délivrance4-david Melbeck

Pas d’œufs gélatineux comme chez les tritons ou les grenouilles, juste quelques larves, équipées de branchies, larguées directement dans des points d’eau très peu profonds. La femelle préfère avoir pied. Bizarrement, la salamandre tachetée n’est pas très endurante, elle peut même se noyer ! Hormis une ou deux nuits par an à cette époque, sa vie d’adulte est résolument terrestre.

Salamandre-delivrance-david Melbeck3

 

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s