Le bal des retardataires

Le 10/10/2016 : il est environ 14h00 et l’après-midi est bien ensoleillé. Alors que la première gelée blanche de l’automne a eu lieu le matin même, de jolies libellules rouges survolent une mare de pâture située à 3 ou 4 kilomètres de la maison.

tandem-de-sympetrum-david-melbeck

Elles sont assez nombreuses — une bonne dizaine — et plusieurs volent en tandem ou pondent leurs œufs sous la surface couverte de lentilles d’eau. Quel drôle de ballet aérien ! Le mâle, rouge vif, agrippe la femelle, plus terne, et l’accompagne sur le lieu de ponte. Ce sont des sympetrums qui vivent sans doute leurs dernières heures. Mais leur descendance est assurée : la prochaine génération émergera de l’eau l’été prochain.

sympetrum-ponte-david-melbeck

 

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s